5

Pourquoi Pokerstars, leader mondial, n’est que deuxième en France?

Pokerstars est le leader mondial et de très loin. Le récent rachat de fulltiltpoker ne fait que conforter sa situation et on peut prévoir que d’ici l’année prochaine, avec le retour de fulltiltpoker, il sera loin, très devant ses concurrents. Et à chaque fois que Pokerstars a obtenu une licence pour un pays comme l’Italie, l’Espagne ou la Belgique, il a écrasé ses poursuivants. Partout, sauf en France. A l’image du village d’irréductible Gaulois, Winamax est là. Là et bien là puisque la room est passée devant en janvier dernier et Pokerstars n’a pas réussi à inverser la tendance depuis. Pourtant, au départ, ce n’était pas comme ça. Pokerstars était leader en France comme ailleurs. Alors que s’est-il passé?

J’imagine que la question a du être posée chez PS et qu’un jour de Janvier, un grand patron a du exprimer son étonnement lors d’une réunion (de crise) dans une tirade du genre: “What the fuck guys, we ARE poker. We rule the fuckin’ world. What’s wrong with those froggies? I wanna put Winamax down, I don’t care, dig a fucking hole, and bury these pieces of garbage!” *. En charge pour les communicants de traduire.

D’ailleurs, la question a été posée par clubpoker et  c’est Alexis Laipsker, en charge de la communication de pokerstars.fr, qui  a su parfaitement éluder la question tout en donnant une interview parfaitement propre. Si vous souhaitez une analyse entre les lignes, je vous conseille d’aller lire l’article de soxav.

Vous l’avez donc compris, si vous voulez savoir pourquoi Pokerstars a perdu sa 1ère place, ce n’est pas Alexis qui vous le dira. Personnellement, je ne le blâme pas, c’est son job. Moi aussi je serais capable de langue de bois et autres circonvolutions rhétoriques s’il s’agissait de mon job. Chez Pokerstars, comme ailleurs, il faut être corporate. A plus forte raison, quand c’est votre job et qu’il y a à la porte, une queue longue comme un airbus A380 de candidats prêt à vous le prendre, le job. Dir Com’ chez PS.fr, c’est beau mais c’est un siège qui comporte l’option éjection.

Rappel des faits.

Quand Pokerstars est arrivé en France, il devait faire face à une situation pas si commune: Il y avait déjà une room bien implantée: Winamax. D’une certaine façon, Winamax avait réussi à faire en France, ce que Pokerstars avait fait au états-unis pour s’assurer son hégémonie. Installée à Londres, la room officiait sur le territoire français en toute légalité par le biais de Wam-Poker. Les joueurs de la première heure s’en souviennent. On jouait sur les mêmes tables que celle de winamax, à la différence qu’elles étaient gratuites. Mais l’astuce n’avait pour but que d’éviter d’avoir des ennuis au moment de la légalisation du jeu en France. C’était d’ailleurs un pari plutôt osé, un coup de poker en quelque sorte.

Pokerstars a donc du rentrer en force. La room bénéficiait de sa notoriété mondiale auprès des joueurs de poker. Mais il fallait attaquer dans le gras, envoyer du pâté quoi. L’angle choisi fût double: une communication dédié au marché et des offres agressives sur la room.

Une communication réussie:

  • D’un côté, des sportifs renommés qui faisaient office d’ambassadeurs auprès du grand public.
  • De l’autre, des publicités décalées et un ton humoristique mettant en scène ces sportifs. On se souvient tous de la publicité   avec Chabal et Monfils.

Les puristes trouvaient dommage de prendre des icônes du sport et non du poker mais la stratégie fût efficace et rencontra un franc succès.

Des offres agressives:

Pokestars a frappé très fort dès le début avec des tournois aux prizepool assez énormes pour le marché. C’est d’ailleurs toujours le cas et la room est la seule à proposer des tournois aussi richement dotés (voire carrément dingue comme le sunday million).

Pour les joueurs de cash game, qui rappelons le, sont la vraie force vive des rooms, pokerstars proposait un programme de fidélité défiant toute concurrence.

Tout allait bien dans le meilleur des monde. Jusqu’à ce que…

Jusqu’à ce que Pokerstars change sa communication et son programme de fidélité.

D’abord et avant tout, son programme de fidélité a été drastiquement retaillé, à la tronçonneuse, pas à la serpette. Pokerstars n’a pas anticipé correctement les difficultés de rentabilité du marché français ,pas plus que le black friday (le programme VIP du .com a aussi subi des changements qui ont impactés pas mal de gros joueurs). Si la room avait proposé dès le début un programme de fidélité adapté à la France, je pense qu’elle n’aurait pas perdu autant de joueurs. Rien de pire que de donner pour reprendre, peu importe la pertinence des arguments. D’ailleurs, la crise de l’époque avait été assez bien gérée par pokerstars, ce qui avait certainement permis de limiter la casse. Mais pas au point de s’en sortir indemne, d’autant plus que Winamax n’a pas traîné pour améliorer de son côté son programme de fidélité. Pan dans les dents!

Pour ne rien arranger, c’est à ce moment que Pokerstars a choisi de changer sa communication. La campagne de pub est devenue une simple adaptation de la campagne mondiale de pokerstars.com. L’humour a été remplacé par le 1er degré, pire, le pic rouge a pris la grosse tête et est devenu mégalo avec “we are poker”.  Ça fait peut être des économies sur le moment, mais au final, la room est perdante.

Voilà déjà quelques raisons objectives qui peuvent expliquer la perte des parts de marché de Pokerstars. Mais ce ne sont pas les seules. Aussi, je ne peux pas “finir” ce billet sans dire un mot sur ce qui devrait être un pilier de la room, sa team pro:

La team pro Pokerstars.fr.

Sur la page de la team Pokerstars France, on peut voir seulement 4 noms, et bientôt ils ne seront probablement plus que 3 (Arnaud Mattern serait out!):

  • Elky est un atout, un joueurs respecté de toute la communauté aussi bien pour son palmarès que pour son style. C’est un excellent ambassadeur. Pokerstars semble s’en être enfin rendu compte en communiquant plus sur et avec lui depuis quelques mois.
  • Vanessa Rousso a beau avoir la double nationalité américaine/française, on ne la voit presque jamais. Elle est loin, elle est américaine dans l’âme et vit sa vie de joueuse à Las Vegas. Bref, pas vraiment le genre de pro proche du joueur de poker français.
  • Julien Brécard est certainement celui qui a apporté le plus à la communauté de Pokerstars, paradoxalement pas en tant que joueur PRO mais en tant que BRO. Lui et Benny sont les initiateurs de Pokerstarslive et participent à créer une réelle identité française à Pokerstars. Ils ne peuvent pas faire ça tout seuls. D’ailleurs, ils ne le sont pas, il y a une équipe chez Pokerstarslive… Mais il y aurait là aussi beaucoup à dire (et à faire), on en parlera dans un prochain article!

Pokerstars met aussi l’accent sur sa team tv star.Là encore, c’est un sujet à part entière dont je vous promets de reparler en détail.

Pour ce qui est de la team pro, elle sert 2 objectifs:

  1. Faire des résultats online ou live sur lesquels la room peut communiquer.
  2. Jouer le rôle pédagogique et fédérer une communauté de joueurs.

Chez Winamax, ils ont misé gros sur leur team. Et même s’ils se séparent de Tristan Clémençon, la team  (enfin LE team chez Winamax, on dit LE), LE team donc, est largement plus fourni que Pokerstars et surtout actif auprès de la communauté depuis des années mettant à disposition vidéos, quizz, réflexion sur les mains, blogs, reportage en tournoi, etc… Sur ce dernier point, pokerstarslive semble être là pour combler le retard de pokerstars.fr en la matière. D’ailleurs, la dernière recrue en date (Tapis Volant, bien connu de la  communauté clubpoker) a donné un vrai coup de neuf à ce qui se fait en matière de coverage vidéo. Mais est-ce que Pokerstarslive sera un levier suffisant pour redresser à lui tout seul la barre? Alexis Laipsker dit qu’il est un peu trop tôt pour le savoir… ce à quoi j’ajouterais: non sûrement pas, mais c’est un bon point de départ.

*Mais comment cela se fait-il que Pokerstars ne soit pas leader sur le marché français? Il semble que Winamax a su développer des stratégies plus efficaces. Il faut réagir!

TheKing

Passionné de poker et d'internet depuis plus 10 ans, je suis le fondateur de pokerbastards.com et j'aime recevoir des tonnes de compliments alors n'hésitez pas à me contacter ou à me suivre sur les réseaux sociaux.

5 commentaires

  1. Très sympa comme article et très bien vu !

    J’espère pour ma part que même si ces deux rooms vont continuer à se faire la guerre sur le .fr (c’est le business), j’espère qu’elles se maintiendront toutes les deux. Elles ont chacunes quelquechose à apporter, elles ont des différences et c’est tant mieux. Moi j’aime les deux avec ces dernières années une préférence pour Wina mais je ne lâche pas pour autant PS.

    A suivre

Laisser un commentaire