0

Quel statut fiscal et juridique pour un joueur de poker professionnel

Je ne sais pas trop ce qui m’a pris aujourd’hui mais j’avais envie de faire un tour d’horizon des statuts juridiques et fiscaux possibles pour un joueur de poker pro en France. Et je n’ai pas honte de le dire, je ne suis pas super au point sur la question. Mais un blog, ça sert aussi à ça – apprendre grâce à ses bandes de bastards lecteurs chéris. Donc je vous fait un petit point mais n’hésitez pas à faire un retour sur votre expérience.

Statut numéro 1 : Le Rien

declaration-impotLe rien consiste à “vivre” du RSA – ou du chômage s’il en a le droit – et de palper du cash net d’impôt en jouant au poker. C’est clairement le statut préféré d’un paquet d’habitués des cercles de poker parisiens (enfin ceux qui restent). Inutile de dire que ce n’est pas franchement légal. Je rappelle qu’en France, nous devons déclarer TOUTES les sources de revenus, même illégales. C’est plus facile d’échapper à la PJ qu’au FISC- Capone en a su quelque chose!

A noter que le rien concerne tous les gros chattars qui prennent un gros billet sur un tournoi et qui échappent donc à l’impôt en toute légalité cette fois.

Statut numéro 2 : Le rien qui déclare ses revenus quand même en bénéfice non commerciaux.

Ça c’est le mec qui veut pas d’emmerde mais qui n’a pas pris la peine de se renseigner. Chaque journée passée sans avoir une lettre recommandée  du trésor public est une victoire. A éviter.

Statut numéro 3 : l’auto-entrepreneur

Là, ça commence a ressembler à quelque chose! Auto-entrepreneur est même un statut recommandé si vos gains annuels ne dépassent pas 32900€. Certains diront que c’est ce que gagne Daniel Negreanu en 2 jours mais ça reste quand même un montant qui est largement suffisant pour la plus part des joueurs de poker “pro”. L’avantage c’est que vous avez une couverture sociale et que vous êtes super clean fiscalement parlant. Inconvénient, ça coûte cher, un peu plus de 20% sachant que vous avez déjà payé un paquet de pognon à l’état en rake. On appelle ça la double pénétration, ou double peine, je sais plus.

Statut numéro 3 : L’entreprise individuelle type EURL

C’est un bon statut mais ça vaut le coup surtout si vous gagnez + de 32900€ et que le statut d’autoentrepreneur ne vous est plus permis. En gros, c’est la même chose qu’une SARL mais avec une seule personne. ça permet pas mal de souplesse, notamment de déclarer vos frais (chose impossible en AE). Avec ce type de statut, je pense que n’importe quel joueur de poker pro est bien couvert en France. Mais pour éviter les soucis, il faut s’entourer d’un avocat et surtout d’un très bon comptable (spécimen rare). Réservé aux gros joueurs.

Statut numéro 4 : ?

Là, j’attends vos idées. Personnellement, je pense qu’une EURL est le max qu’on puisse avoir mais je sais que certains joueurs se risquent dans des statuts plus exotiques. Si vous avez des tuyaux, partagez!

 

 

TheKing

Passionné de poker et d'internet depuis plus 10 ans, je suis le fondateur de pokerbastards.com et j'aime recevoir des tonnes de compliments alors n'hésitez pas à me contacter ou à me suivre sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire