0

Retour sur l’étape de qualification live du WIPT à Paris

J’y étais! Je remercie d’ailleurs au passage AnneSo les bons coups qui a permis cette prouesse. Bah, oui, vous n’imaginiez pas que j’avais réussi à me qualifier online quand même? J’y étais donc. Et c’était beau. Le matin gris contrastait parfaitement avec les lettres rouges de la grande halle de la villette.

halle

L’organisation d’une étape pareil n’est pas rien. 200 tables de poker, 2000 joueurs attendus (au final on sera un peu moins), des dizaines de milliers de jetons, 400 jeux de carte et 1 Patrick Bruel. Du lourd.

Voilà à quoi ressemblait la salle avant  :

salle

et après :

salle-pleine

note: soyez indulgent avec les photos, j’ai fait ce que j’ai pu avec mon téléphone portable moisi.

Shuffle Up and Deal

Au WIPT c’est Patrick Bruel qui l’annonce avec une épée de chevalier (sic). Et l’expression est d’autant plus vraie qu’on n’a pas de dealer et que c’est donc les joueurs qui mélangent et distribuent les cartes. Après quelques tours de chauffe, ma table a pris le rythme et le fait d’avoir 2 jeux de carte (le cut off mélange un jeu pendant que le dealer distribue avec l’autre) accélère considérablement la partie.

Au fait, vous voulez savoir ce que ça fait quand Patrick Bruel est là? C’est simple :

patrick

La partie :

Putain j’ai joué comme un dieu. Et j’ai bust à 16h. Donc. Soit je n’ai pas eu de chatte, soit en fait, je n’ai pas joué comme un dieu. Je ne suis pas encore décidé sur l’un ou l’autre. Le coup qui me sort est probablement évitable… un mec que j’ai classé dans serrure à ma droite relance 2500 sur blind 600/1200. J’ai JT et 14.5BB devant moi et je me dis que c’est un super bon moment pour prendre tout sans combattre. Je push et je suis sûr d’avoir pris la bonne décision quand je vois la serrure 3 points tank méchamment. Dans ma tête c’est “fold, fold, fold, fold” mais il finit par payer avec une main qu’il ne devait pas estimer si forte : AK.  Pas de miracle et busto mais sans trop de regret car une étape du WIPT c’est pas le genre de tournoi où on a envie de faire durer 10 ans avec 5 bb.

Note remarquable : Ce fût au moins l’occasion de jouer quelques instants avec Steven “Gloub” Moreau qui a a rejoint ma table dans la journée. Ce type est sympa. Pas le genre sympa mais en fait pas sympa qui joue le sympa. Non le mec vraiment sympa sympa. Modeste pour de vrai, ce qui est probablement le cas de 0.008% des joueurs de poker. A peine venait-il de poser ses fesses sur sa chaise qu’il a trouvé le moyen de se faire remarquer comme je le twittais à chaud à ce moment  là :

Bilan :

Il va falloir que je trouve un autre moyen de me qualifier pour la finale du WIPT que je veux absolument jouer. En gros, il se reste plus que les super satellites online. Ceux avec lesquels j’aime bien me broke. Mais en tout cas, cette étape parisienne était plutôt bien réussie et bien organisée. Winamax est clairement LA room en France capable d’organiser ce genre d’événement qui tient plus de la fête populaire que du gros tournoi de poker.

 

TheKing

Passionné de poker et d'internet depuis plus 10 ans, je suis le fondateur de pokerbastards.com et j'aime recevoir des tonnes de compliments alors n'hésitez pas à me contacter ou à me suivre sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire