Je suis en putain de sevrage

la

Bon alors les bastards. Je dis rien pendant une semaine. Pas une news. Pas un article. Pas une insulte et personne ne remarque rien! Je pourrais crever la gueule ouverte que tout le monde s’en carrerait l’oignon avec des baguettes. Putain de bastards. Bon en même temps, je ne vous en veux pas. Enfin pas trop. Vous avez autre chose à faire. Parait que c’est la coupe du monde de football en ce moment et que la France n’est pas encore éliminée. Dingue. Et puis sinon il y a quelques chattars qui dépensent des kilos de billets verts à Las Vegas en ce moment mais c’est bien loin tout ça. Et pour ne rien arranger, je ne vous donne plus de nouvelle. Alors forcément vous avez du sentir la dépression poindre… Non ?

Ok alors voilà le truc. Je vais vous raconter un peu ma vie. Mais pas trop parce que d’un ça ne vous regarde pas franchement et de deux, je pense que vous vous en carrez l’oignon. Et ça commence à faire beaucoup d’oignons. Début Juin donc, j’ai démarré un nouveau job. Un job bien cool qui me donne envie d’aller bosser le matin (mais j’ai quand même envie de rentrer le soir, faut pas déconner). Du coup, j’ai un peu moins de temps pour vous conter les histoires merveilleuses des joueurs français en train de défoncer aux WSOP ou des dernières promos qui valent le coup de se saigner de 5€ sur les rooms .fr. Remarquez que je vous ai quand même parlé de l’essentielle de la semaine dernière ici. Mais il y a pire encore :  je n’ai moi même plus vraiment le temps de jouer. Pour vous dire à quel point, j’ai reçu un email de pokerstars et de winamax m’informant qu’il me restait quelques euros sur mon compte que je n’avais pas ouvert depuis for longtemps. La tuile.

Du coup, voyez-vous, c’est un peu une période de sevrage pour moi. Et je dois dire que ça se passe plutôt bien. Pas de vomissement ni de sueur froide contrairement à ce que voudrait nous laisser croire l’ARJEL. On peut jouer au poker. Beaucoup. Tous les jours. Pendant longtemps. Et tout arrêter sans avoir besoin de passer en rehab.

Maintenant pour être honnête, je me ferais bien une petite partie quand même. Mais pas sur une room. Même pas dans un cercle. Non. Là, ce qui me ferait kiffer, ce serait tout simplement une partie entre potes. Les fenêtres ouvertes qui laissent entrer la petite douceur nocturne d’été. La guirlande lumineuse que ma femme payé un bras-mais-elle-est-jolie qui éclaire légèrement la terrasse. La chaine HIFI (oui ce terme des années 80s est volontairement utilisé) qui diffuse un petit son tranquille. Les bières bien fraîches au frigo….

C’est ça le poker.

 

TurboPoker
Posted in Divers and tagged , , .

6 Comments

  1. Amusant ton post… même cool run de mon coté avec messages genre « t’es toujours vivant ? » des room, même envie calmée (mais toujours là faut pas abuser…) d’user les sièges de casino au profit de mon p’tit salon avec mes p’tits sharks de potes et un bac à bières bien fraîches… Finalement il y a des saisons aussi dans le poker !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *