Chère acfpoker.fr

Chère acfpoker.fr. Il est 23h. Nous sommes le 21 octobre 2013 et je viens de bust du “satellite” pour la finale de l’ACF Poker tour. Jusque là rien d’anormal. Mais si je prends la plume ce soir alors que mon sang est toujours en ébullition de rage, ce n’est pas par vengeance ou aigreur mais bien par amour. Car tu le sais bien. Je t’ai toujours défendue. Je t’ai toujours soutenue, malgré ton réseau pourri et aussi désertique que le celui de Gobi.

Mais trop c’est trop.

Dimanche, je me suis lancé dans les qualifications pour la finale de l’ACF Poker tour, un tournoi vraiment chouette de part sa structure. Tu te rappelles, l’année dernière j’avais d’ailleurs pu le jouer grâce à tes satellites de qualification. J’espèrais refaire la même cette année. Dimanche donc, j’ai presque remporté le ticket. Il s’en fallut de peu puisque je termina 2ème avec un petit 56€ de consolation tout à fait appréciable pour un satellite à 18€.

Bien décidé à jouer malgré tout le super satellite, je cassai ma bankroll pour compléter le buy-in de 160€ nécessaires.

Quelques minutes avant le début du tournoi, je me connectais au soft pour voir l’état d’avancement des enregistrements : 2 pèlerins (dont le salopard qui m’avait soufflé le ticket la veille) gisaient là.  C’était mal parti mais avec 5 niveaux de late reg, je voulais encore y croire.

Mais ça c’était avant le drame. Avant de voir que le prizepool était redistribué aux 3 joueurs:

acfpokertour

Pas de ticket garanti pour la finale de l’acf poker tour. Et tu noteras au passage que le 1er ITM se retrouvait avec moins d’argent que le coût du buy-in. WHAT-THE-FUCK me dis-je alors. Étais-je en train d’halluciner ? Le temps d’en obtenir la confirmation et me voilà décidé à quitter le tournoi avant qu’il ne commence. Avoue qu’il y a for peu d’intérêt à jouer un satellite si les participants qu’on aucune chance de remporter un ticket pour le tournoi cible.

Sauf…

Sauf que 11 minutes avant que le tournoi ne débute, il était déjà impossible de se désinscrire. Pris au piège. Pire, pris en otage.

On s’est finalement retrouvé à 4 joueurs. 4 joueurs qui se posaient tous la même question :” mais qu’est ce qu’on fout là bordel ?

J’ai bien essayé de sauver les meubles. Mais j’étais trop énervé pour jouer mon a-game. Comme pour enfoncer le clou et sceller notre destin, tu m’as bust en premier. Tu m’as pris mes 160€ balles de la pire des façons, en me narguant, morte de rire de m’avoir pris pour un pigeon.

Tu as bien essayé de te justifier par l’intermédiaire d’un de tes fidèles et dévoué rescapés salariés en invoquant tes difficultés financières et l’état du marché. Mais c’était trop tard, le mal était fait. Et de toute façon, franchement, n’est-ce pas un peu facile ? Cela faisaitt des mois que la finale de l’acf poker tour était prévue et pourtant tu as attendu la dernière semaine pour lancer un seul malheureux satellite. Aucune vraie promo, tu as brillé par ton absence. Je brillerai dorénavant par la mienne.

Car il est temps de prendre un peu de distance toi et moi. Je ne dis pas que je ne reviendrai pas un jour. Dans longtemps peut être. Le temps guérit les cicatrices les plus profondes. Mais pour l’heure, maintenant, je t’oublie comme tu m’oublieras.