3

Combien miser pour un bluff?

Encore une question simple qui appelle plusieurs réponses! Un bluff réussi s’articule autour de 3 axes: La cohérence, le niveau du joueur que vous souhaitez bluffer, votre image à la table.

Le montant de la mise est une composante essentielle de la cohérence. En effet, réussir un bluff c’est être cohérent avec l’histoire que vous racontez et il faut que le montant de la mise soit en adéquation avec cette histoire! Instinctivement, on peut déjà éviter 2 grands type de bet: La mise trop faible et la mise trop grosse.

La mise trop faible pour une raison évidente qui est celle de la cote. En offrant une cote trop belle à votre adversaire, vous l’incitez à payer même s’il pense être perdant!
La mise trop forte car à vouloir trop impressionner, vous réveillez la suspicion dans les esprits. Ça me rappelle un coup que j’ai joué à Dublin. Après une petite relance classique de ma part mon adversaire me demande de façon un peu agressive “combien j’ai derrière” et me 3 bet fort. Après que je l’aie payé, il continua d’overbet systématiquement. Son attitude et ses montants m’ont fait penser à un bluff et le fait est que j’ai payé tout du long avec la 2ème paire et que j’ai gagné. C’est encore plus vrai en cash game. Les joueurs qui overbet (souvent même à tapis) sont en plein bluff. En fait c’est même très souvent le cas, car la technique de l’overbet pour se faire payer est assez complexe. (on en parlera un jour, c’est très intéressant). En revanche, la technique de l’overbet en bluff marche très bien sur des joueurs débutants ou scaremoney.

Pour moi, face à des joueurs confirmés, le montant idéal du bluff est celui équivalent au montant que j’aurais choisi pour me faire payer: le value bet c’est à dire entre la moitié et les 2/3 du pot. C’est d’autant plus vrai que si mon adversaire pense que je fais un valuebet, c’est que mon  histoire est parfaitement cohérente et que j’ai touché ce que pour quoi je me suis engagé dans le coup.(en tout cas c’est ce qu’il croit :evil: )

Et vous quand vous bluffez, vous avez plutôt tendance à overbet ou “valuebet”?

TheKing

Passionné de poker et d'internet depuis plus 10 ans, je suis le fondateur de pokerbastards.com et j'aime recevoir des tonnes de compliments alors n'hésitez pas à me contacter ou à me suivre sur les réseaux sociaux.

3 commentaires

  1. Article très intéréssant et je pense qu on pourrait en débattre pendant des jours…..
    Perso je bluff assez peu,mais quand je m’y mets je choisis le joueur.Certains joueurs sont tout simplement impossibles à bluffer(surtout les débutants…)et d’autres (joueurs sérieux)beaucoup plus.
    C’est l avantage (ou le contraire) de jouer régulièrement avec les memes joueurs.
    L overbet est tres dangereux et une mise trop faible n’est pas crédible…donc le montant de la relance ou de la mise est super important.
    Choisir le joueur à bluffer est pour moi le critère le + important

  2. Le value bet ne pourrait-il pas aussi être considéré comme un continuation bet, et du coup apparaitre comme un moove “normal” sans pour autant que tu es touché tes cartes?

    Je rejoins beubeu, le joueur à bluffer et très important, cependant je dirais que cela dépend aussi du moment. Le bluff devient une arme bien plus redoutables (dans les deux sens de la lame) quand il s’agit par exemple d’un tournoi et que l’on est à la bulle.

Laisser un commentaire