Comment devenir joueur de poker sponsorisé

Le joueur de poker sponsorisé est au monde du poker ce qu’un Chabal est au rugby ou un Rossi à la moto GP – à une “petite” différence prêt –  c’est que tout le monde ne peut pas être Chabal ou Rossi, alors que tout le monde peut devenir joueur sponsorisé. Hola, j’entends déjà vos dents grinçer. Avant de faire un commentaire, lisez la suite, je vais vous expliquer ce que j’appelle “tout le monde” ;)

Pour un joueur de poker qui commence à toucher sa bille, qui soit déjà pro ou envisage de passer pro, le sponsoring est un peu le saint graal. Même s’il n’y pas que des avantages (on y reviendra) à être sponsorisé, cela n’est reste pas moins un sacré bouleversement:  On intègre une team (alors que le poker est un sport profondément solitaire), on voyage et surtout on joue des tournois qu’on aurait jamais pu se payer autrement. En France, le sponsoring en est à ses balbutiements – il y aurait (le chiffre ne vient pas de moi) pas plus d’une trentaine de joueurs sponso actuellement – mais ce nombre va aller en augmentant (ça va très vite, il ne se passe pas une journée presque sans entendre que tel ou tel joueur passe sponso). Les places sont chères donc, très chères. Alors comment mettre toutes les chances de son côté?

La 1ère et la plus évidente des solutions est de remporter soit même un gros tournoi ou à la rigueur enchainer quelques deep run dans de prestigieux events. Mais on sort un peu du sujet car bien souvent c’est l’inverse qui se produit – en toute logique – et c’est justement parce que vous êtes sponsorisé que vous cumulez les résultats.  Exit donc cette “solution”.

Plus généralement je vais tout de suite mettre de côté les compétences propres au jeu. Déjà parce que c’est une évidence, pour être sponsorisé il faut savoir bien jouer. En revanche pas besoin d’être non plus un Phil Ivey! Et c’est là toute la différence avec une discipline sportive. Soyons honnête, en 2010, il existe ENORMEMENT de joueurs de poker dont le niveau est très élevé, suffisamment pour prétendre aux même résultats que la plus part des joueurs sponsorisés déjà sur le marché. D’ailleurs, l’inverse est vrai, beaucoup de joueurs sponsorisés ne font aucun résultats.

Donc le niveau de poker n’est pas le principal atout d’un joueur qui souhaite devenir sponso. Une room exige bien plus que cela. Etre sponsorisé, c’est représenter la marque dans les événements les plus médiatiques aussi bien offline que online. C’est un métier à part. Un métier de communiquant. Ce qui est loin d’être la caractéristique du joueur de poker lambda – surtout online! Une room choisira donc les membres de sa team sur des critères beaucoup moins techniques qu’on pourrait le penser.

Le Look

Filles comme garçons, mieux vaut bien présenter. Beauté, chic, classe, charisme, aisance corporelle, autant de critères tout droit sortis d’une agence de mannequin mais qui comptent beaucoup. Il faut garder à l’esprit que la room vous voit comme un panneau publicitaire: plus vous êtes grand, plus on voit voit de loin, mieux c’est! La partie facile, c’est le déguisement, ou le petit accessoire original qui fera qu’on vous remarquera lors d’un tournoi. La partie délicate, c’est savoir vous mettre en avant parmi le million de joueur online. Mais une chose est sûr, travaillez votre look!

La visibilité

L’idée c’est qu’avant de vous faire remarquer pour la room que vous représenterez, il faut vous faire remarquer PAR au moins une room! Aujourd’hui il y a une multitude d’outils qui permettent de se faire un petit nom. Par exemple devenir super actif sur un forum spécialisé, tenir un blog, participer à une web radio, tenter votre chance sur les différentes émissions de poker. Autant d’activités qui vous démarqueront de votre voisin qui pourtant aura peut être un niveau de poker bien supérieur :D

Le réseau

C’est pareil partout et le poker n’échappe pas à la règle. Vous connaissez la bonne personne? vous êtes embauché! C’est un reflex humain: l’ami d’un ami d’un ami passera toujours devant un inconnu complet. Il est donc impératif de savoir se créer un réseau, notamment en passant par les points 1 & 2 ci-dessus (et bien évidemment être ami avec moi sur facebook, obvious)

Les “castings”

Ils fleurissent depuis l’ouverture du marché français comme le muguet un 1er mai. Les casting permettent aux rooms de trouver la perle rare et au passage de se faire un joli coup de pub. Pokerstars est coutumier du fait avec job2stars par exemple mais tout le monde s’y met, everest poker, eurosport poker récemment… Il ne faut pas hésiter et tenter sa chance. C’est comme ça que certains joueurs ont pu décoller!

La chance

Normalement en tant que joueur de poker, vous avez déjà la persévérance – qualité indispensable quand on se fixe se genre d’objectif. (après s’être manger un bad run de 6 mois, il en faut pour continuer). Quant à la chance, pas la peine de le nier, elle est indispensable. Vous ne pouvez, a priori, pas y faire grand chose mais  il faut au moins “y croire”, “en vouloir”! Rien de mystique la dedans, c’est juste qu’on a jamais entendu un vainqueur du tour de france dire “j’y croyais pas, je suis parti ce matin persuadé que j’allais faire de la merde et pourtant je les ai tous défoncés”. Et contrairement au sport de haut niveau  – je reviens à ma phrase du début sur “tout le monde peut y arriver”, devenir joueur sponsorisé est à votre portée. C’est déjà la meilleure façon d’avoir la win en soi non B-)

Pour un point complet sur le sponsoring, je vous renvoie sur l’excellent dossier de novembre de Poker Magazine. On y apprend notamment qu’un contrat de sponsoring va de 30k€ à 250k€ et qu’on peut être joueur de poker sponsorisé et broke :hypno: