Jouer plus cher pour jouer mieux!

C’est un concept étonnant et légèrement paradoxal car il va à l’encontre d’un autre grand principe du poker, celui de la gestion de bankroll. Pourtant c’est une réalité qu’il faut prendre en compte surtout si vous voulez progresser. Il s’agit donc de jouer plus cher pour jouer mieux. Tout est une question de seuil. D’un côté il faut rester en dessous de votre limite “fear money”. C’est ce qui arrive quand les montants sont trop élevés pour vous et que vous êtes comme bloqué, tétanisé, dans l’impossibilité de jouer de façon suffisamment agressive par peur de perdre trop. De l’autre vous devez sortir de la zone de confort dans laquelle vous jouez habituellement pour augmenter les enjeux. En augmentant les enjeux, vous vous forcez à pratiquer ce qu’on appelle votre A-game (en fait on devrait dire votre AAA-game car ça vient des notations scolaire américaines). C’est logique en fin de compte, vous êtes plus concentré, attentif, motivé pour ne faire aucune erreur.

Mais il peut arriver que votre seuil “d’enjeux suffisant” ne soit pas compatible avec votre bankroll (en fait c’est souvent le cas). Par exemple, vous êtes à votre niveau de poker optimal sur des limites 1€/2€ mais vous n’avez pas 2000€ à jouer au poker. Alors que faire?

Et c’est là que ça complique un petit peu car il faut différencier votre bankroll poker est votre VRAIE bankroll. C’est votre VRAIE bankroll qui détermine votre seuil “fear money”. J’appelle votre vraie bankroll: vos revenus, vos actifs et l’ensemble de votre patrimoine. Le fait d’être fear money dépend directement de ceux-ci, auxquels il faut ajouter votre rapport à l’argent (là on rentre dans des détails d’ordre socio-culturels qui n’ont pas leur place ici mais vous voyez ce que je veux dire).

En conclusion, si vous voulez jouer votre meilleur poker vous devez prendre en considération votre vraie bankroll et ne pas hésiter à vous tester sur la limite supérieure ou des tournois à plus gros buy-in.

9 réflexions au sujet de “Jouer plus cher pour jouer mieux!”

  1. Jouer plus cher pour mieux go broke – j’ai déja testé en faisant quelques shots en limites plus élevés que d’habitudes (NL100). Quand on run good au début on se prend pour le roi du monde mais ensuite tu commence à ne plus être gagnant c’est le début de la descente.
    J’ai testé et j’me suis convaincu de plus refaire cette connerie à moins de vouloir être totalement broke.

    Après on peut peut-être effectivement jouer son Agame à condition de ne pas être scared money.

    Sinon ton exemple tiens pas la route je crois, si tu joue en NL200 avec moins de 2000€ c’est plus que tendu (10 caves). J’pense qu’un joueur de NL200 peut faire un shoot en mode tilt en NL2000 sans pour autant jouer full bankroll

    Répondre
  2. Je suis bien d’accord avec toi ju, je ne crois pas qu’en allant sur des tables de cash en casino a 100e ou 250e (blind a 2/4 ou 5/5), soit tres interressant si on souhaite faire du bon poker, on retrouve en casino a ce genre de table un peu n’importe qui et qui va jouer n’importe comment. Je trouve cela pas tres rentable au vue de la variance et pas le fait d
    ‘être suivi par des mains improbable qui vont touché a la river…

    Je crois plutot qu’il est interressant de moin jouer mais de jouer sur des limites plus interressante table a 500e (blind a 5/10) et les premieres relance sont en général de 60 a 100e.
    Je crois qu’il faut éviter les CB NOLIMIT a une table de poker ou faire juste 1a 2 coups avec eux et partir sinon ils sont gagnant sur la soirée…

    Je ne fais plus trop de cash et je prefere rester a distance d’une table de cash car c’est mon truc…

    Je me concentre sur des tournois aux entrées pouvant rapporter des gains interressants.

    En gros passer une soirée pour gagner 50e c’est non merci j ai mieux a faire.
    Par contre faire un tournoi ou le premier peut ramasser 500e ou + je suis prenneur.

    Répondre
  3. d’où l’intérêt des qualifiers !! ;) c’est ça que tu voulais dire ;) n’est ce pas?!
    Sinon je préfère de loin me débrouiller avec ma BR, et comme un challenge perso, ne pas me broke!
    Ce challenge devient encore plus intéressant quand on gravit les échelons en se fixant à chaque fois de nouveaux objectifs et en validant par le volume son ROI% (retour sur investissement)
    Ce résultat permettra alors de dire si oui ou non on maitrise la limite sur laquelle on joue. si oui Go Up!
    Monter progressivement les limites permet d’aborder sereinement (techniquement et financièrement) la limite supérieur avec un matelas antibroke !…face à dame Variance. Donc même si je pense pouvoir jouer à des limites plus hautes je ne prendrai pas le risque de me ruiner face à un potentiel bad run…
    Par contre les qualifiers prennent ici tous leurs sens !
    Encore faut il savoir gérer sa BR vis à vis des qualifiers.
    J’ai rarement trouver d’infos la dessus d’ailleurs…si qq’un a qq chose je prends :hello:

    +

    Répondre
  4. @ ValEmn: les qualifiers: gagner des tickets pour moins chère (généralement pour 10 ou 20% de la valeur du ticket désiré)

    Ce sujet était bien intéressant
    Pour l’instant 3 contre 2, c’est toujours sympa de voir comme les avis peuvent diverger. Certains vois le poker comme ça et pas plus d’autre voit le poker impossible autrement et d’autres ne seraient pas d’accord avec les 2 premiers !
    Qui a raison…? l’important finalement c’est quand même de se faire plaisir à jouer sans se ruiner ou prendre de risque financier trop important

    Répondre
  5. C’est sur que si je lance une ou deux tables de NL200 alors que je joue en NL 50 je vais mieux jouer qu’avec 6 7 tables de lancée.

    Même en admettant que j’ai le niveau, le problème c’est que si tu perds 3 caves en jouant bien, tu n’as pas envie de repiocher dans ta bankroll personnelle quand tu es parti de rien ou presque au poker.

    Je pense que c’est plus une logique de live, genre je me fait un shot sur une table de cg ou sur un tournoi avec un belle structure à 500€; moins de regrets que d’envoyer en l’air 600 euros juste en faisant des clics.

    Répondre
  6. Je suis assez d’accord avec l’article, sur le principe.

    Bien sûr, dans certaines limites. En jouant scared money, difficile de bien jouer (mais jouer overrollé est souvent mauvais aussi, soit dit en passant)

    A mon avis, il ne faut pas oublier que les règles de gestion de bankroll les plus fréquemment diffusées, type Jennyfear, sont prévues pour les grinders pro ou semi-pro, et qu’elles donnent un niveau de sécurité optimal.

    Pour un amateur (disons, “amateur +”), je pense qu’on peut trouver un compromis un peu plus agressif que ce qui est souvent recommandé, pour trouver un équilibre entre d’une part la sécurité, et d’autre part, une progression de bankroll suffisamment rapide pour éviter la lassitude et les effets pervers qui viennent avec (tilt, spew…)

    Répondre
  7. “En conclusion, si vous voulez jouer votre meilleur poker vous devez prendre en considération votre vraie bankroll et ne pas hésiter à vous tester sur la limite supérieure ou des tournois à plus gros buy-in”

    Si ca c’est pas du message de promoteur de room ^^

    Répondre

Répondre à gnouv Annuler la réponse.

Les cookies nous aident à mieux vous servir. En utilisant cette page, vous autorisez l'utilisation de cookies. plus d'infos

Pokerbastards utilise-t-il des cookies? Oui, avec pour principal but de permettre au site de fonctionner plus efficacement. Quel type de cookies utilise Pokerbastardset pourquoi? Il y a différents types de cookies pour plusieurs raisons: ◾Cookies de session - ces cookies sont temporaires et expirent par suppression automatique quant vous fermez votre navigateur. Nous utilisons des cookies de sessions pour vous permettre notamment l'accès aux commentaires (et toute action demandant une procédure d'identification). ◾Cookies persistants - ces cookies ont généralement une date d'expiration assez lointaine et restent donc dans le navigateur internet jusqu'à expiration, ou jusqu'à ce que vous les effaciez manuellement. Ces cookies sont notamment utilisés pour la fonction "souvenez-vous de moi" qui permet aux utilisateurs enregistrés de ne pas avoir à se connecter avec leur identifiant à chaque visite. Nous les utilisons aussi pour mieux comprendre comment nos utilisateurs naviguent le site afin de l'améliorer. Cette information est totalement anonyme - en d'autres mots quand nous lisons ces données, nous voyons des schémas de navigation mais aucune information privée identifiable. Quel autres cookies peut-on rencontrer sur Pokerbastards? ◾Partage et connection des réseaux sociaux ◾Mesure d'audience et validation

Fermer