Négocier une petite paire servie face à des over cards sur le flop hors position!

Mon dieu que ce titre d’article est long me direz vous! Certes mais c’est parce qu’il faut être précis au poker. C’est un peu comme les commentaires de textes que je pouvais faire en fac de droit. A partir d’une phrase, il fallait sortir les problématiques sans rien oublier. D’abord la position, car on est tout d’accord, quand on a la bonne position c’est beaucoup plus facile de négocier quoique ce soit! L’exemple type, dans notre situation, c’est celle du joueur qui reçoit une jolie paire de 7 en UTG+1 ou +2. Il a fait une relance classique et se retrouve payé par le bouton. 7 fois sur 8 il ne touchera pas de set et la plus part du temps  il y aura une ou 2 over cards sur le flop.

Alors que faire? Relance ou check?

Bien sûr ça dépendra de la texture du flop et du type de joueur que vous avez en face. Mais simplifions un peu et partons du principe que le payeur vous paye parce qu’il a une vraie main (l’inverse d’un gus hansen par exemple ;)).

Mon conseil pour les “débutants” ce serait de check et fold s’il y a une relance. C’est une manière un peu weak de jouer mais croyez moi, elle vous évitera bien des soucis.

L’option “relance” est tout à fait indiquer dans les tournois où l’agressivité est pratiquement tout le temps récompensée. Si vous êtes payé, il faut être très méfiant. Vous avez toujours la possibilité de toucher votre set à la turn (que c’est bon ça) mais sinon, vous devrez check le coup d’après et fold si votre adversaire vous relance. Idem si vous êtes sur-relancé tout de suite, c’est instant fold!

L’avantage de la relance, c’est qu’elle peut faire coucher votre adversaire alors qu’il a un meilleur jeu que le vôtre. L’inconvénient est que, de nos jour, un continuation-bet (c-bet) ne fait plus peur et beaucoup de joueurs call un C-bet, juste pour voir ce que vous allez faire à la turn. C’est très important d’avoir ça à l’esprit car il  se peut que vous soyez “obligé” d’engager beaucoup de jetons avec une main finalement pas si forte. Si vous êtes à une table de joueur assez bons, il faut savoir que votre c-bet ne suffira pas, préparez vous à un double voire triple barrel (triple mise) – c’est beaucoup de risque pour pas grand chose.  Dans ces conditions un simple check est souvent plus profitable. En revanche, si vous dominez la table, le C-bet semble tout indiqué.

La pire des options: le Check call

A moins de rentrer dans un stratégie de floating (je reviendrai sur le float bientôt), faire un check puis call la relance de votre adversaire est la pire des options. J’en vois beaucoup qui font ça, avec l’espoir de toucher leur set. Vous avez 10% d’amélioration possible sur le turn et 5% sur la river. Autant dire qu’à moins de tomber sur un donk qui mini-raise et vous donne la cote, ce n’est pas une option viable sur le long terme.

Et vous comment vous les négociez vos petites pair?

27 réflexions au sujet de “Négocier une petite paire servie face à des over cards sur le flop hors position!”

  1. le check call au flop est horrible, d’autant que la texture du flop est parfois drawy style tirage quinte, ou tirage couleur voir les 2. et pour peu que ce soit sa carte qui rentrent mais offrant la quinte ou la couleur à l’adversaire et là… :mouai:

    Répondre
  2. Check call au flop ok pour un floting et si aucune carte superieure apparait sur le turn , c’est moi qui bet mais c’est tjrs pareil c’est une question d’analyse il faut etre ds la partie , dur d’expliquer a froid

    Répondre
  3. Il faut vraiment être sûr de maitriser sa table pour relancer post flop. En tant que débutant j’aurai déjà tendance à limper PF et croiser les doigts pour que personne de relancer derrière moi..

    Répondre
  4. meme avec une petite pocket pair tu relances à chaque fois? perce que tout ce que j’ai pu lire c’est qu’il fallait juste caller pour pas cher ou limper pour aller chercher son set au flop et sortir dès la première relance…

    Répondre
  5. je n’open limpe jamais mais je limpe assez souvent les petites paires pour setminer…
    par contre, si c’est moi qui ouvre, je fais comme le dis Julien : raise standard.

    et s’il y a des overcards, he bien, je peux tout à fait les répresenter donc je dirais que je cbet 90% du temps

    Evidemment, nous ne jouons pas dans les mêmes limites et le taux de floating ou de 3 bet est plutot rare si l’adversaire n’a pas touché…

    Répondre
  6. et en cas de resistance du villain sur mon cbet, je fold assez souvent car cela signifie souvent qu’il a touché et comme il n’y as aucun moyen de lui faire coucher sa 2nde pair top kicker (ou presque)…

    Répondre
  7. C’est effectivement en table de 9. A 6 ce n’est pas tout à fait la même histoire.

    Le problem du limp en début de parole c’est que vous avez toutes les chances de vous faire relancer…et puis quoi? Si vous payez vous êtes grillé, on vous voit sur une petite paire! Donc je vois pas trop l’intérêt. Mais c’est vraiq que le limp est une option envisageable en cash game ou en début de tournoi. J’ai peut être tendance à penser trop “tournoi”

    Répondre
  8. En CG beaucoup de debutant surevalue leurs mains, donc des qu’il ont une paire petite ou grosse il bet, c’est tjrs pareil il faut s’adapter a la tables et aux adverssaires

    Répondre
  9. l’open limp n’est pas bon à mon avis car on s’interdit de représenter quoi que ce soit au flop

    par contre, le limp après un ou plusieurs limpeurs présente un risk/reward excellent : tu investis peu donc easy fold si force représenté en face, et possibilité de destacker fréquente quand on touche son set :D

    bon hier, cela m’a valu un set vs overset, mais comment éviter ce type de mauvaise rencontre ? je ne sais pas ! :hm:

    Répondre
  10. Je me dis toujours un principe car en tant que joueur de go (jeu japonais je vous laisse chercher sur google) il y a une phrase qui dit toujours : ” la dernière chose à prendre en compte, c’est l’intuition”. Si on ne se mets à jouer que les nuts tout le temps en ne prenant que l’aspect mathématique on risque pas de jouer beaucoup de main et le poker va très très rapidement devenir couteux :) :)
    Donc en effet je rejoins eiffel : si on soupconne un set sur chaque flop, on ne joue plus !! :what:

    Répondre
  11. j’aime bien ta petite phrase Loupida cependant, je la comprend différement. pour moi, elle implique que l’intuition est la dernière chose à prendre en compte (donc, après la stratégie, la tactique, les côtes, la FE, l’équité, etc) mais qu’à la fin, une fois tous ces concepts considérés, l’intuition est une critère considérable sur un move borderline… :V:

    Répondre
  12. okay, j’avais mal compris ton explication qui m’avait laissé comprendre, à tort, que parfois on peut jouer avec l’intuition en lieu et place des aspects mathématiques :time:

    Répondre
  13. No, juste que si on se basait que sur les math le poker n’aurait plus aucun intérêt :) Et l'(intuition d’un bluff,ou à la maverick XD c’est toujours bon à prendre, ca met un peu de fantaisie et surtout un peu de jeu :)

    Répondre
  14. Commentaire à retardement :

    L’open limpe n’est pas si idiot que ça en début de parole, si on est relancé (3B ou 4) et si la cote implicite est bonne, call et check au au flop, pour respecter la relance. Le coup n’est pas cher et peut rapporter gros si on touche. Si on ne touche pas la décision est facile.

    Répondre
  15. DANS 1 TOURNOIS A 0,5 CENTS JE CALL AVEC POCKET PAIR ET TOUCHE LE SET AU FLOP…LE FLOP EST SEC TRICOLORE CHECK CHECK CHECK TURN CHECK CHECK CHECK RIVER TABLEAU 9524T ALLER TAPIS (main 55)PAYE PAR JJ ET AUSSI PAR 2EME JOUEUR AYANT …AK… JE TRIPLE EN AYANT PITIE DE LA GROSSE CALLING STATION…

    Répondre

Laisser un commentaire

Les cookies nous aident à mieux vous servir. En utilisant cette page, vous autorisez l'utilisation de cookies. plus d'infos

Pokerbastards utilise-t-il des cookies? Oui, avec pour principal but de permettre au site de fonctionner plus efficacement. Quel type de cookies utilise Pokerbastardset pourquoi? Il y a différents types de cookies pour plusieurs raisons: ◾Cookies de session - ces cookies sont temporaires et expirent par suppression automatique quant vous fermez votre navigateur. Nous utilisons des cookies de sessions pour vous permettre notamment l'accès aux commentaires (et toute action demandant une procédure d'identification). ◾Cookies persistants - ces cookies ont généralement une date d'expiration assez lointaine et restent donc dans le navigateur internet jusqu'à expiration, ou jusqu'à ce que vous les effaciez manuellement. Ces cookies sont notamment utilisés pour la fonction "souvenez-vous de moi" qui permet aux utilisateurs enregistrés de ne pas avoir à se connecter avec leur identifiant à chaque visite. Nous les utilisons aussi pour mieux comprendre comment nos utilisateurs naviguent le site afin de l'améliorer. Cette information est totalement anonyme - en d'autres mots quand nous lisons ces données, nous voyons des schémas de navigation mais aucune information privée identifiable. Quel autres cookies peut-on rencontrer sur Pokerbastards? ◾Partage et connection des réseaux sociaux ◾Mesure d'audience et validation

Fermer