On ne peut pas lutter (mais il ne faut surtout pas)!

Aller, je vais faire mon loupida et “whine” un peu (geindre) – grosse spécialité du joueur de poker! Il existe une catégorie de joueur de poker contre lesquels on ne peut rien et j’en ai encore eu la parfaite illustration ce matin dans un coup dans lequel je n’étais pas engagé:

Vilain complète la big blind en position intermédiaire. Il est sur-relancé. Il décide de 3 bet… et son adveraire fait tapis.

Vilain paye et montre [9s 5s]. Son adversaire a [Ac Ah].

Le flop [7c 5d 5c] règle la question (et montre une fois de plus la véracité de mon équation).

Et c’est là que ça devient marrant. Dans le chat, le joueur qui avait AA traite l’autre de fish. Je pense qu’on peut le comprendre. Mais la réponse de ce dernier en dit long et reflète l’état d’esprit de pas mal de joueur “récréatifs”.

Je cite: “Le poker, c’est un jeu de Feeling“.

Inutile donc d’essayer d’expliquer pourquoi il fallait pas payer allin préflop avec 95 à ce joueur. Il est persuadé d’avoir pris la bonne décision puisqu’il a destacké son adversaire. D’ailleurs, ce n’est pas non plus dans notre intérêt car plus il y aura ce genre de joueur aux tables et plus je serai gagnant :D  .

Mon conseil: Quand vous trouvez ce genre de joueur sur un table, editez une petite note du type “pas de notion de proba, joueur débutant récréatif, capable de payer all in préflop avec poubelle etc…” Attribuez lui une couleur spécifique et votre premier réflex quand vous ouvrirez votre logiciel sera de rechercher où ce joueur est assis pour venir à sa table.