Tu sais ce qu’elle te dit, la langue de pute ?

hqdefault

Elle avait bien démarrée cette journée. Enfin, normalement quoi. Réveil, soleil, largage du nain à l’école, passage en boulangerie pour un petit pain au chocolat… Puis, j’apprends sur facebook (grâce à un ami) qu’on parle de moi (enfin de mon blog, je sais encore faire la différence) et pas franchement en bien. Haaa… Intéressant. Croyez le où non, mais j’ai rarement été insulté depuis la création de ce blog, malgré le caractère pas toujours très fin de son contenu. Mais ça, c’était avant. Avant qu’un “[(“blogueur”)]” me traite de langue de pute. Je vous épargne de longues recherches, il s’agit de tablebasse tablerase.

Alors comme j’ai rien demandé et qu’on vient de me susurrer des saloperies dans l’oreille, je me permets de répondre. Et puis surtout, avec tablerase, c’est trop tentant (parce qu’en vrai, j’en ai rien à foutre).

D’abord, pourquoi ce monsieur est-il énervé ?

C’est à cause de l’article sur Philippe Ktorza que j’ai publié hier. Je vous laisse juge de son contenu. J’y relate les faits et je pose la question de l’axe de défense de son avocat qui me semble en contradiction avec le discourt de Philippe Ktorza sur son statut de joueur pro face au FISC ces dernières années.

Sur la forme :

Définition de langue de pute (source) : Se dit d’une personne qui médit dans le dos d’autrui et paraît amicale au premier abord.

Je demande la requalification des faits reprochés. Si je médis, c’est en face et non dans le dos et en l’occurrence, je ne médis pas, je me contente de relater les faits. De plus, j’ajouterais que si je suis très amicale au premier abord, je le suis également au second *.

Sur le fond :

Tablerase essaye de m’expliquer ce qu’est une garde à vue. C’est gentil, malheureusement, comme souvent sur son site, ce n’est pas très compréhensible. Je vais donc mettre ici la définition de la garde à vue comme elle est donnée sur le site service-public.fr et je vous laisse le lien pour approfondir la question: http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14837.xhtml 

Garde à vue : La garde à vue est une mesure de privation de liberté prise par un officier de police judiciaire pour maintenir à la disposition des enquêteurs le suspect d’un crime ou d’un délit. Cette mesure doit constituer l’unique moyen de parvenir à certains objectifs comme empêcher que la personne ne modifie les preuves, ne fuie ou ne consulte ses complices.

Maintenant, ça ne veut évidemment pas dire que la personne mise en garde à vue est coupable. C’est juste qu’il y a un faisceau d’indice suffisant pour lancer une telle procédure, qui est loin d’être anodine.  Je ne crois pas avoir dit autre chose dans mon article précédent. Et pour répondre sur le titre soit-disant plus “accrocheur”, je ne suis pas sûr qu’un “Philippe Ktorza mis en examen pour abus de biens sociaux, faux et usages de faux, et blanchiment” eut été moins impactant bien que plus rigoureux juridiquement. Non ?

Alors je comprends les amis de Philippe Ktorza qui prennent spontanément sa défense. Et pour toute la communauté poker, j’espère que n’est un malentendu et qu’il n’a rien à voir avec cette histoire. Mais jouer le père la morale en insultant les autres pour finalement parler quand même du sujet qui fait le buzz, je ne suis pas sûr ce que soit bien reluisant.

Maintenant un peu d’humour avec une langue de pute digne de ce nom !

* sondage réalisé sur un échantillon représentatif de ma femme et de ma mère.