All in au poker : l’art du quitte ou double!

Tout gagner ou tout perdre en All-in au poker ? La réponse ne tient qu’à 5 cartes… Soit vous multiplierez vos jetons soit vous perdrez le tout. Suspens…

Mais est-ce que cela se joue « au petit bonheur la chance » comme on dit ? Eh bien, pas vraiment !!! Tout bon joueur doit savoir que le poker est surtout un jeu de stratégie et de prise de risque. Le all in est un gros risque qui ne fait peur et pas qu’à vos adversaires. 

À moins d’êtres sûrs d’avoir les meilleures cartes à la table, vaut mieux s’abstenir. Sauf si vous êtes un grand bluffeur. Dans ce cas, vous pouvez suivre l’exemple de Money Maker champion du monde au WSOP de 2013 suite à un coup de bluff en all-in ! 

Du coup, comment faire pour rentabiliser son Alli-in au poker ? Notre équipe de pro vous dit tout dans les 4 paragraphes qui suivent.

Suivez-nous, c’est par ici !


Que veut dire all in au poker ? 

Vous êtes à la table de poker, dans un heads-up (tête-à-tête), vous ou votre adversaire annonce TAPIS et pousse tous ses jetons vers le pot. Il a fait un all-in.

Vous l’avez compris, la signification du « all-in » au poker est « faire tapis ». C’est le fait de mettre tous ses jetons dans le pot. Là on ne rigole plus ! Le joueur qui s’y aventure a tout intérêt à réussir son coup ! Autrement, adieu votre place dans le tournoi !

Mais restons positifs ! Un All-in réussi vous permet de gagner plus d’argent bien plus qu’une relance classique ! Au moins de doubler votre mise. 

Pour la petite histoire, avant que le « all-in » ne fasse  son apparition au poker, les joueurs en manque de jeton pour couvrir leurs adversaires devaient se coucher. Pas très cool pour le joueur qui a une bonne main mais pas assez de blinds ! Forte heureusement qu’aujourd’hui on peut se mettre à tapis pour tenir tête à nos adversaires.

Arrêt sur image : vérifions d’abord les règles du poker en all-in…

Quelles sont les règles du all-in au poker ? Et oui, il y en a toujours !

  1. Au texas hold’em, un all-in n’est considéré comme relance que si son montant fait le double de la relance minimale.

Explication : la grosse blind est à 2 euros, votre adversaire relance de 6 euros. Votre tapis doit faire au moins 12 euros pour que votre raise prenne. Sinon, le joueur après vous peut juste suivre et vous êtes mal barré ! 

  1. Le all-in n’est autorisé qu’au Texas Hold’em no limit. La forme de jeu où les joueurs peuvent miser ce qu’ils veulent.
  2. Le joueur ne peut jouer que les jetons qui se trouvent sur la table. Il ne peut pas sortir du cash de sa poche ou jouer des biens matériels.
  3. Le joueur ne peut gagner que le montant de ses jetons misés de la pile de jetons de chacun de ses adversaires. Donc si votre tapis est de 20 euros et que vous gagnez face à 4 adversaires, votre gain est de (20 euros  x 4) C’est ce qu’on appel pot principal.

Il y a aussi ce qu’on appelle pot de côté. Un pot de côte ? Oui, les jetons en sus par rapport à votre tapis.  Si vos adversaires ont plus de jetons que votre all in, ils peuvent se les jouer entre eux. Histoire de se refaire en partie, en cas de perte du pot principal…

Pourquoi faire un all-in au poker : qu’est ce que j’y gagne ?

Bonne question ! Pourquoi se créer plus de stresse que l’on a déjà ? Vous êtes déjà sur le point de craquer en voyant vos jetons diminuer à vue d’œil alors, les perdre tous c’est encore pire ! Effectivement, c’est risqué. Autant dire que c’est une solution de dernier recours. Mais, pas de panique, nous sommes là pour vous aider !

Le all-in au poker est plus stratégie que technique. 80 % des joueurs l’utilisent comme arme psychologique pour affaiblir ses adversaires. Ah oui ! Un mis à tapis c’est impressionnant et déstabilisant. Si vous misez votre chemise et votre pantalon, mais en plus vos sous-vêtements, c’est que vous êtes sûr d’avoir la meilleure main de la table ! 

En général, tous les animaux de la jungle s’éloignent quand le gorille commence à crier et à taper sur son torse… Donc comme prévu, tout le monde fuit ou plutôt se couche. C’est  une victoire sans appel. Si un joueur s’aventure à vous suivre gare à lui ! Laissez faire, ça fera encore plus de blind à ramasser…

Aie, vous avez fait tapis pour bluffer ? Futé, mais espérons que ça marche sinon dites adieu à votre place à la table. Le tournoi est terminé pour vous !

Quand faire all in au poker : le meilleur timing pour empocher le pot

Comment faire pour avoir un bon timing de all in au poker ? Malheureusement, il n’y a pas de planning précis pour faire tapis. Aussi bien pour les « joueurs online » et les joueurs classiques de poker, tout se joue aux sentiments et aux cartes. C’est donc le moment de concilier les 70 % de la stratégie aux  30 % de la chance pour obtenir la victoire. 

Rassurez-vous, nous n’allons pas vous laisser à la dérive ! Tant qu’il nous reste quelques tuyaux à appliquer, nous les donnerons…

Tout d’abord, sachez  qu’il existe trois types de all in au poker :

  • Al-insur : vous avez une très bonne main. Vous êtes plus que sûr de l’avoir. Vous faites un all in pour défendre votre carré, votre full ou vos as !
  • All-in de bluff : risqué, mais ça paye! Votre fin est proche, tentez un coup de maître pour renverser la situation !
  • All-in de sauvetage : vous avez beaucoup perdu sur les mains précédentes. Mais cette fois-ci la donne vous est plutôt favorable. C’est le moment de faire tapis pour récupérer ce qui a été perdu.

Pour connaître le bon moment de faire un all-in au poker, il faut aussi se poser les bonnes questions :

L’adversaire fait un all-in, dois-je suivre ou pas ?

Oui, si les cartes et la chance sont de votre côté. Vous avez une paire d’As en main, donc votre adversaire peut en avoir un également. Au pire, vous vous partagerez le pot. S’il bluffe, c’est tout à votre avantage ! Gardez en tête que les cartes rabattues sur la table sont des cartes partagées. Ne les prenez en compte que s’ils ont un rapport avec vos cartes privatives !

Non, si vous avez de mauvaises cartes. C’est naturel et logique ! Quand vous avez une mauvaise main, vous vous couchez. D’autant plus qu’il y a une somme importante en jeu. Cela vous évitera de faire souffrir votre tapis. Et si l’adversaire bluffe ? Tant pis, vous l’aurez une autre fois…Suivre un all in avec une main défavorable est une des erreurs les plus fréquentes des joueurs débutants.

Un all-in systématique, c’est une bonne idée ?

On dit toujours que l’attaque est la meilleure des défenses. Aussi, il vaut mieux être le requin que le poisson. La jouer agressif est souvent une bonne tactique pour imposer sa suprématie à la table ! Un all in systématique est sans aucun doute une bonne stratégie. 

L’all-in systématique demandera de la jugeote. Et si violente qu’elle soit, le résultat dépendra à la fin des cartes exposées sur la table. Donc non seulement vous devez avoir la chance de votre côté, mais vous devez aussi avoir un mental de gagnant !

Et lors d’un tournoi ?

Dans les tournois sans recave, le all-in n’est à tenter que si vous êtes sûr à 200% de remporter le pot ! Car, un joueur qui perd tout son tapis ne revient plus dans la partie ! 

À quel moment de la partie alors ?

Tout se joue au cas par cas :

  1. La donne vous sort la meilleure main de toute la partie,  vous vous voyez sur le podium, confettis et We are the champions en musique de fond !!! Utilisez votre all in pour porter le coup de grâce. Faites durer le plaisir, histoire d’extirper le maximum de jetons à vos adversaires. Laissez les autres joueurs engraisser le pot avant d’annoncer TAPIS au dernier moment.
  2. Vous savez qu’il manque une carte à l’adversaire pour avoir la meilleure combinaison. Brr faut agir vite et le faire se coucher avant que le flop sorte !
  3. Vous voulez bluffer votre adversaire ? Attendez le moment du flop pour faire votre all in. Les joueurs novices et même les pros croiront que vous avez une touche !
  4. Vous n’avez plus beaucoup de jetons, mais avez une cote en votre faveur. Allez-y directement avant le flop.

Bref, faire un all-in au poker ne s’apprivoise pas ! Il faut de l’entrainement. Pensez à vous exercer sur des sites comme Betfirst avant de vous aventurer dans les tournois ! 

1 réflexion au sujet de « All in au poker : l’art du quitte ou double! »

Laisser un commentaire

Les cookies nous aident à mieux vous servir. En utilisant cette page, vous autorisez l'utilisation de cookies. plus d'infos

Pokerbastards utilise-t-il des cookies? Oui, avec pour principal but de permettre au site de fonctionner plus efficacement. Quel type de cookies utilise Pokerbastardset pourquoi? Il y a différents types de cookies pour plusieurs raisons: ◾Cookies de session - ces cookies sont temporaires et expirent par suppression automatique quant vous fermez votre navigateur. Nous utilisons des cookies de sessions pour vous permettre notamment l'accès aux commentaires (et toute action demandant une procédure d'identification). ◾Cookies persistants - ces cookies ont généralement une date d'expiration assez lointaine et restent donc dans le navigateur internet jusqu'à expiration, ou jusqu'à ce que vous les effaciez manuellement. Ces cookies sont notamment utilisés pour la fonction "souvenez-vous de moi" qui permet aux utilisateurs enregistrés de ne pas avoir à se connecter avec leur identifiant à chaque visite. Nous les utilisons aussi pour mieux comprendre comment nos utilisateurs naviguent le site afin de l'améliorer. Cette information est totalement anonyme - en d'autres mots quand nous lisons ces données, nous voyons des schémas de navigation mais aucune information privée identifiable. Quel autres cookies peut-on rencontrer sur Pokerbastards? ◾Partage et connection des réseaux sociaux ◾Mesure d'audience et validation

Fermer